Ainhoa

Surface de la chambre : 21 m²

Un lit à 160

Le village

Même un Ezpeletar vous dira que la rue d’Ainhoa est la plus belle rue de tous les villages de la province du Labourd. Une rue large, des maisons labourdines admirables, un aménagement de qualité. Dommage que la déviation ne soit pas à ce jour réussie pour permettre au piéton de prendre possession de cet espace.

Après vous y être promené, montez vers la chapelle de « Notre Dame de l’Aubépine ». 5 minutes en voiture, ou une bonne demi-heure à pied. Vue imprenable, et rencontre avec les pottoks et les brebis.

Puis sortez du village, pour vous rendre à 2 km, au quartier de Dancharia. Vous serez à la frontière avec l’Espagne. Faites un tour dans toutes les « ventas » qui s’offrent à vous. Vous y trouverez de tout, à tout point de vue. A vous de savoir faire le bon choix.

En français : Ainhoa

Pour y aller

Sortir d’Espelette en prenant la direction de St Jean de Luz. Puis à 1 km, prendre sur la gauche, le col de Pinodieta. Après 5 km vous arrivez à Ainhoa.

Mes coups de cœur

Hôtel Restaurant Ur Hegian :
Dans le quartier Dancharia, avant de passer en Espagne, une belle étape gastronomique dans une ambiance familiale. En cuisine, Pierre et son père Jean Michel (fervents supporters de l’Aviron), vous serviront une cuisine de qualité (en quantité !).

Egalement dans le village une autre belle adresse gastronomique : Hôtel Argi Eder de la famille Dottax. Vous apprécierez l’accueil de Bruno, la cuisine savoureuse de Philippe et les conseils d’Eliane en salle.