Chambre Economique

Elizondo

Surface de la chambre : 19 m²

Deux lits à 90

 

Le village

C’est un peu un village frère avec Espelette. Toutes les différentes guerres, d’un côté ou de l’autre de la frontière, ont fait que des migrations ont eu lieu régulièrement entre ces deux villages, et beaucoup de familles d’Espelette ont des liens avec Elizondo, et réciproquement.

Espelette touchant la frontière, Elizondo était aussi le premier marché important de l’autre coté de la frontière, ce qui entretint longtemps des rapports commerciaux entre les deux communes.

Elizondo est le centre d’une vingtaine de communes regroupées sous l’appellation de « Baztan ». A ne pas manquer, vers fin juillet : « Baztandarren Biltzarra », le rassemblement du Baztan, belle fête populaire mettant en valeur les racines de cette province.

Navarraise, Elizondo est une ville profondément basque.
Arrêtez-vous à Elizondo en quittant la rue principale et en allant flâner le long de la rivière qui le traverse.

En français : Elizondo

Pour y aller

Sortir d’Espelette vers Ainhoa. Passer ce village pour arriver à Dancharia, qui est la frontière avec l’Espagne. Monter le col d’Otxondo, et en redescendant vous arrivez à Elizondo. Un peu plus d’une demi-heure de route.

Mes coups de cœur

Restaurant Galarza
En entrant à Elizondo, tout de suite sur votre gauche, un restaurant classique avec de bons plats typiques de cette province.

Elizondo

Urdazubi

Surface de la chambre : 21 m²

Un lit à 160 + un lit à 90

Le village

Un tout petit village, niché au pied de la montagne. Un vrai plaisir de s’y promener à partir du moulin au centre du village, puis vers le cloître, où se tiennent régulièrement de belles expositions.

Dénichez aussi les grottes d’Urdax, elles sont agréables à visiter. Puis, continuez 1 ou 2 kilomètres pour arriver à Zugarramurdi. Un autre village qui commence à grimper vers la montagne. Une jolie place centrale, et une grotte « la grotte des sorcières » à visiter également.

Vous êtes ici, en Espagne, en Navarre, mais à peine à un petit quart d’heure d’Espelette. Alors inutile de vous dire que, la contrebande aidant, ces lieux ont beaucoup d’affinités et de complicité.

D’Espelette, d’Ainhoa, d’Urdax ou de Zugarramurdi : tout le monde se connaît, mais personne ne vous le dira, du moins, au premier abord.

En français : Urdax

Pour y aller

Sortir d’Espelette, sur votre droite, direction Ainhoa. Traverser le village pour arriver à la frontière avec l’Espagne : Dancharia. Vous passez au milieu de tous les grands magasins qui ont désormais envahi ce village, puis après quelques centaines de mètres, sur votre droite, prenez la route qui vous mène à Urdax (Urdazubi).

Mes coups de cœur

Bar chez Anastasia : sur la place du village, petite « venta » où en plus de pouvoir s’y désaltérer, ou peut tout y trouver et surtout la gentillesse d’Anastasia la patronne de maison.

Restaurant Herriko jatetxea à Zugarramurdi : le restaurant du coin à ne pas rater pour la justesse de la cuisine de Julien (le plus basque des Hauts Pyrénéens), et le sens de l’accueil de son épouse Céline.

Urdazubi

Getaria

Surface de la chambre : 29 m²

Un lit à 160 + deux lits à 90

Le village

Un magnifique petit port de pêche avec sa baie arrondie, ses falaises et sont petit îlot rocheux. Allez flâner dans les petites ruelles de ce village, elles sont délicieuses. Et surtout n’oubliez pas que vous êtes dans village de marins. Tout ici, est tourné vers la mer, vers la pêche, et vers son plus illustre citoyen : celui qui fit le premier le tour du monde en bateau.

Magellan ! Et non ! Magellan ne finit pas son tour du monde puisqu’il fut assassiné avant de le terminer, et c’est son lieutenant Sebastian Elkano, marin de Getaria qui mena jusqu’à bon port le bateau et l’équipage de Magellan.
Si nous ne l’avons pas bien appris dans notre histoire du monde, prenez bien conscience qu’à Getaria ils le savent.

Profitez de la visite de ce port, pour aller voir le Musée Balenciaga. Et oui ! Le grand couturier était aussi de Getaria. Vous pourrez même découvrir sa maison natale.

Pour y aller

Aller jusqu’à Saint-Jean- de-Luz, puis prendre l’autoroute pour arriver à Saint-Sébastien. Dès que vous passez cette ville, chercher la sortie vers Zarautz, qui vous mènera ensuite à Getaria.

Mes coups de cœur

Restaurant Elkano : le bien nommé. C’est le meilleur restaurant de la ville, et l’un des meilleurs de la province. Des poissons de qualité, et souvent simplement grillés.

Getaria

Astigarraga

Surface de la chambre : 18 m²

Un lit à 160

 

Le village

Vous êtes dans le secteur de culture des pommiers à cidre. Donc, c’est là que vous trouverez les véritables cidreries qui font le succès de cette ville et de quelques villes alentour.

Attention, le cidre se boit normalement à Astigarraga, au moment de la saison du cidre. Cette saison est très courte : févier et mars. C’est le moment où tous les amis d’un producteur venaient goûter le cidre du propriétaire pour voir s’il était bon. Ce cidre étant quelque peu râpeux, chacun apportait à manger pour pouvoir mieux en boire.

Ainsi petit à petit, on en est venu à porter son repas pour goûter le cidre du voisin, puis les producteurs se sont mis à cuisiner eux-mêmes pour simplifier les choses.
Le menu est toujours le même : omelette à la morue, côte de bœuf, fromage avec pâte de fruits et noix. Le tout arrosé de cidre de façon très protocolaire puisqu’il faudra successivement aller goûter chacune des barriques du propriétaire.

Le cidre c’est à la saison ! (février et mars). Mais, tourisme oblige, on trouve maintenant de plus en plus de cidreries qui sont devenues de véritables restaurants à l’année. C’est pas mal, mais quand même… la cidrerie… c’est à la saison !

Pour y aller

Prendre la route de Saint Jean de Luz, pour trouver l’autoroute et aller vers Saint Sebastien. En approchant de cette ville, vous pouvez sortir à Oyarzun (Oiartzun) pour trouver ensuite Astigarraga, ou bien vous avancez davantage vers St Sebastien, pour sortir vers Hernani et trouver ensuite Astigarraga.

Mes coups de cœur

Parmi les nombreuses cidreries, je retiendrai celles-ci, que je fréquente à l’occasion avec mes amis : Mina, Oiarbide…
Il est aussi très agréable de se rendre dans les bars du centre ville pour y siroter quelques « cubatas » dans une ambiance festive.

Astigarraga

La Guardia

Surface de la chambre : 20 m2

Un lit de 160

On ne peut rater ce magnifique village perché sur un promontoire. Un site à visiter pour sa richesse architecturale, avant de vous laisser aller vers les vignobles de la Rioja Alavesa. La Guardia est surtout à visiter à pied. Aller vers la Plaza Mayor en passant par la Puerta de la Carniceria. Puis longer sur la Calle Mayor pour arriver à l’église « Santa Maria de los Reyes ». Un petit joyau à visiter.

Ne pas manquer le « Centro tematico del vino » : musée qui présente à la fois la terre, les hommes et les techniques du vin dans la Rioja.
Vous êtes ici dans la zone vinicole de la « Rioja Alavesa ». Des vins de plus en plus recherchés et de grande qualité. Alors, cherchez et n’ayez pas peur de vous arrêter dans quelques caves pour y déguster quelques bons vins.

En basque : Biasteri

Pour y aller

Prendre la route de Pampelune. Une fois dans cette ville, chercher la direction Estella puis Logrono. Une fois à Logrono, prendre la direction pour La Guardia. Il faut bien compter plus de deux heures et demie pour y aller.

La Guardia

Tolosa

Surface de la chambre : 18 m²

Un lit à 160

Le village

Tolosa fut ancienne capitale de la province du Guipuzcoa. Place prise dorénavant par Saint Sébastien. Mais Tolosa reste toujours une ville attachante à l’intérieur de cette province. Ville avec un caractère fort, profondément basque, Tolosa est un centre économique et aussi de produits agricoles. Ne manquez pas le marché du samedi matin le long de la rivière à Foruen Plaza.

Très grande variété de légumes avec en premier le haricot de Tolosa. Non loin de là, un joli marché aux fleurs également.

Tolosa est aussi la dernière fabrique de bérets basques, en Pays Basque, avec la fabrique Elosegi.
Visitez aussi le musée Gorratxategi de la Confiserie. Une jolie balade sucrée du miel au chocolat.

Pour y aller

Aller vers Saint Jean-de-Luz. Prendre alors l’autoroute qui vous mènera en Espagne, jusqu’à Saint Sébastien. Dépasser la ville, et prendre la sortie vers Tolosa. Une petite cinquantaine de kilomètres supplémentaires vous mènera à Tolosa.

Tolosa

Donosti

Surface de la chambre : 27 m²

Un lit à 160 + un lit à 90

 

Le village

Capitale de la province basque du Guipuzcoa, Donosti est aussi la station balnéaire chic de l’Espagne. Donosti : tout d’abord son petit port niché contre la vieille ville. Ne manquez pas d’aller traîner dans ces vieux quartiers, surtout vers 19 h, au moment du paseo, toutes les générations se retrouvent pour aller prendre « una copa ».

La plage de la Concha : une plage magnifique tout autour de laquelle, la ville s’est agrandie à la fin du XIXème siècle.

Le quartier Gros et le Kursaal : quartier neuf de Saint-Sébastien, c’est autour du palais des congrès « Kursaal » que toute une nouvelle vie s’installe, aussi vivante et agréable que dans la vieille ville.

Ne manquez pas de visiter le « Museo municipal San Telmo », d’aller grimper à « Monte Igeldo », et faites l’effort d’aller jusqu’à Hernani (pas simple pour trouver), pour visiter le Musée Chillida : haut lieu de l’art contemporain.

En français : Saint Sébastien

Pour y aller

Aller prendre l’autoroute à Saint-Jean-de-Luz, qui vous mènera à Saint Sébastien. Ou bien aller jusqu’à Hendaye, par la corniche, passer la frontière à Irun, et rejoindre Saint-Sébastien en traversant le port de Pasajes, et la ville industrielle de Renteria. En moins de 45 minutes vous êtes à Saint-Sébastien.

Mes coups de cœur

Dans les rues du vieux Saint-Sébastien, allez de bar en bar, et prenez simplement l’habitude d’entrer dans ceux qui sont bien garnis d’une foule locale, vivante et grouillante. Faufilez-vous vers le comptoir pour vous faire servir : un petit salut en basque, ou en espagnol, rendra souvent l’oreille plus fine au tenancier.

Quelques noms de bars et restaurants à trouver : Gandarias, Cepa, Goiz argi, Fuego negro…

Également nos étoilés du Pays Basque : Arzak, Akelarre, Zuberoa, Mugaritz, Berasategui…

Donosti