Gernika

Surface de la chambre : 21 m²

Deux lits à 90

 

Le village

Capitale spirituelle du Pays Basque, cette ville était le lieu où se réunissaient les assemblées législatives de Biscaye, et surtout où les rois espagnols prêtaient serments. La cérémonie se déroulait traditionnellement sous un chêne : le Chêne de Gernika.

Le chêne qui accueillait les premières juntes de la seigneurie de Biscaye, s’est affirmé au fil des siècles comme le symbole de l’existence d’un peuple et des institutions face aux avatars de l’histoire que les basques ont connus dans leur passé en tant que collectivité. Le Chêne de Gernika a dépassé le cadre géographique de la Biscaye pour devenir le point de référence de tout le Pays Basque.

Le 26 avril 1937, jour de marché, pendant la guerre civile en Espagne, le village a été bombardé et brûlé à plus de 70%.

Picasso en a fait un tableau « Gernika » mondialement connu.
Allez visiter également le Musée de la Paix sur la Place de la Mairie.

En français : Guernica

Pour y aller

La façon rapide d’y aller est de prendre l’autoroute à Saint-Jean-de-Luz, direction Saint Sébastien puis Bilbao, et sortir à Gernika. L’autre façon est de chercher la nationale qui après Saint Sébastien vous mène sur le bord de mer, et de faire les ports de : Getaria, Zumaia, Deba, Mutriku, Ondarroa, Lekeitio et enfin, Gernika : C’est plus long mais c’est un régal !

Mes coups de cœur

Le mot « kalea » voulant dire « rue » en basque, allez dans les rues : Juan Calzada kalea, Industria kalea, Arte kalea, pour y découvrir les bars à tapas et vous retrouverez avec plaisir dans ces ambiances si typiques du Pays Basque d’Espagne.