Sara

Surface de la chambre : 21 m²

Deux lits à 90

Le village

Un village qui a 35 km de frontière avec l’Espagne. Cela vous forge une histoire liée à la contrebande. Elle n’existe plus mais l’esprit est toujours là. Un village avec une âme très forte : un bourg, beau, accueillant avec beaucoup de charme. Puis une campagne, extraordinairement belle au pied de la Rhune, et surtout, avec les plus belles maisons basques que l’on puisse admirer.
Un proverbe dit : « Saran Astia » : « A Sare, on a le temps. »

Justement, lorsque vous serez à Sare, vous prendrez votre temps pour découvrir : le quartier « petit Paris », le quartier « Baratzartea », les grottes de Sare, les 14 oratoires de ce village érigés à la suite de vœux formulés par des marins, les cols de Lizarrieta, de Lizunaga et la voie romaine.
Partout, prenez le temps de savourer la sérénité du lieu, et de ressentir toute l’histoire de ce village, qui entre autres péripéties, fut entièrement déporté en 1794, nous ne pas avoir fait allégeance à la Révolution.

Sare, c’est aussi, la course des contrebandiers le 4ème dimanche d’Août, les fêtes du village, le deuxième dimanche de septembre, le Biltzar des écrivains, le lundi de Pâques et la fête de la Palombe, le 3ème dimanche d’octobre, et toutes les « ventas » qui jalonnent la frontière avec l’Espagne.

En français : Sare

Pour y aller

Sortir d’Espelette vers Saint Jean-de-Luz, puis à 1 km prendre la route d’Ainhoa. Juste avant d’entrer à Ainhoa, prendre sur votre droite. Au bout de 3 km, prendre à droite, puis 1 km plus loin, laisser Saint Pée-sur-Nivelle vers la droite, pour prendre à gauche vers Sare.

Mes coups de cœur

Restaurant Olhabidea : c’est une chambre d’hôtes mais en même temps, si vous réservez, vous pourrez y trouver un restaurant qui vous propose un menu unique. Un petit régal !